Description du projet

Le Projet MUSE (Monitoring Urbain Santé Environnement) consiste à "Développer les activités physiques adaptées au meilleur endroit et au meilleur moment vis à vis de la qualité de l'air". Par ailleurs, MUSE vise à élaborer et valider un modèle d'aide à la décision et au pilotage pour les collectivités (principe de smart city) vis à vis de la qualité de l'air, à destination du citoyen.

L'axe de recherche principal consiste en la mise à disposition et surtout l'appropriation d'informations et d'outils par différentes populations vulnérables  (personnes âgées, patients) et le grand public concernant les activités physiques et la qualité de l'air .  Il repose sur la mise en place d'un système d'observation et de monitoring multimodal de la qualité de l'air (smart monitoring) à l'échelle d'un territoire.

Les facteurs intervenants dans une future extrapolation (raisonnement à l'échelle d'une ville) seront identifiés.

Les recommandations sont basées sur le recueil et l’exploitation des données de la qualité de l'air via différents capteurs, de données sanitaires dites signaux faibles (gênes, crises) déclarées par les participants, les modes de communication et d’accompagnement adaptés : application smartphone avec un volet santé élaboré spécifiquement pour le projet MUSE (BREATHE Up), site internet, compte twitter @projetmuse...

Le 1er   volet du projet MUSE (Mars 2017-Mars 2018) se déroule au niveau du Quartier des Moulins et sur Nice.

Les différents participants à cette étape pilote sont des habitants du quartier des Moulins, des personnes âgées, des patients atteints de pathologies cardiaques ou respiratoires et des personnes réalisant des activités physiques.

 

Le Projet MUSE bénéficie de plusieurs financements dans le cadre d’appels à projets:

-          Agence régionale de Santé (ARS) PACA

-          Conseil régional PACA

-          IDEX Jedi

                          

 

Son lancement officiel a été réalisé le 21 mars 2017 au siège de l'IMREDD à Nice : Lancement officiel du projet MUSE

 

NB: Un grand merci à Amélie ANTON pour la co élaboration du logo de MUSE

Objectifs

Le projet MUSE vise à favoriser le "développement des activités physiques adaptées au meilleur endroit et au meilleur moment vis à vis de la qualité de l'air" apuprès des différentes personnes vulnérables vis à vis de la qualité de l'air (personnes âgées, patients avec des pathologie srespiratoires ou cardiaques, femmes enceintes, enfants ...) et du grand public.

Pour cela, les objectifs opérationnels sont :

Quelles informations et à qui ?

Apporter des informations et conseils sanitaires pertinents et adaptés aux profils des populations vulnérables (pathologies respiratoires, cardiaques, personnes âgées, enfants ..) en fonction des polluants et de leurs taux, le plus près possible du temps réel et en tenant compte de la géolocalisation

S'assurer que les personnes cibles les reçoivent : cibler les informations

S'assurer que les messages soient bien adaptés : quels contenus, quelle formulation, quel média

Faciliter un changement de comportement si nécessaire : démarche volontaire et pérenne

Méthodologie

Le projet MUSE est porté par le CHU de Nice (Laboratoire de soins pharmaceutiques et de santé publique - L2SP) mais est fortement collaboratif :  partenaires académiques, industriels et institutionnels, experts dans leur domaine et complémentaires (santé, qualité de l'air, communication, éducation thérapeutique, système d'information)
Partenaires

Le principe de fonctionnement du projet MUSE est, à partir des besoins exprimés ou potentiels des citoyens et des professionnels de santé, d'identifier les solutions d'apport d'informations vis à vis des activités physiques adaptées et de la qualité de l'air : pertinentes, personnalisées, au bon moment, afin de faciliter les changements de comportement et d'améliorer les prises en charge des pathologies éventuelles.

Les échanges d'informations se feront notamment, mais pas exclusivement, via une application smartphone dont le volet santé a été élaboré spécifiquement lors du Projet MUSE, en y associant les participants : BREATHE Up.

 

Les points forts du Projet MUSE sont :
• Une approche globale et multimodale
• Autour du citoyen, acteur de sa santé, et celle des autres
• Selon un processus dans le « Bon sens » : des besoins exprimés ou potentiels à l’élaboration des solutions pertinentes et validées scientifiquement
• Elaborée par une intelligence collective et synergique entre les partenaires (académiques, industriels et institutionnels) et non la somme d’expertises individuelles

 

Déroulement

Le 1er volet du Projet MUSE sera réalisé entre Mars 2017 et Mars 2018 au niveau du Quartier des Moulins et de Nice, auprès de différentes populations:  habitants du quartier des Moulins, personnes âgées ambulatoires, patients atteints de pathologies respiratoires et cardiaques, personnes réalisant des activités sportives adaptées.

Il s'agit d'élaborer le modèle, en coélaboration étroite avec les utilisateurs: citoyens et professionnels de santé, collectivités et d''en évaluer l'usage.

En 2018 les populations seront élargies afin de tester le modèle à plus grande échelle et avec comme objectif, d'évaluer le changement de comportement des patients et des professionnels de santé.

 

 

 

Approches utilisées

Le projet MUSE correspond à une approche globale et multimodale.

Les échanges d'informations : descendantes / alertes et conseils sanitaires ainsi que ascendantes : remontées d'informations par le patient seront essentiellement transmis via une application smartphone dont le volet santé a été créé spécifiquement dans le cadre du projet MUSE en co-élaboration avec les patients et les professionnels de santé :  BREATHE UP des Laboratoires TERA.

D'autres approches sont également utilisées via une plateforme web (ce site internet) ainsi que des échanges sur des réseaux sociaux comme twitter @projetmuse

                                                          Résultat de recherche d'images pour "breatheup"                                               Résultat de recherche d'images pour "twitter"