Surveillance des concentrations de pollens dans l'air

Afin de connaître les variations dans l’espace et dans le temps des concentrations atmosphériques de pollens et d’en informer les personnes allergiques, deux outils complémentaires existent : la mesure et la modélisation.

La mesure

Il existe plusieurs types de capteurs. Pour l’estimation des concentrations atmosphériques de pollens allergisants, les capteurs de type volumétrique sont le plus souvent utilisés. Leur principe de fonctionnement repose sur les grandes étapes suivantes : échantillonnage d’un volume d’air (contenant notamment des grains de pollens) par un capteur installé sur un site représentatif d’un secteur donné, puis, en laboratoire, identification et comptage des grains de pollens présents

La modélisation

De nombreux modèles ont été mis en place pour prévoir la pollinisation des différents arbres et herbacées à pollens allergisants. Ces modèles ne sont en aucun cas des mesures de concentrations de pollens, ce sont des prévisions qui peuvent différer légèrement de la réalité. Les niveaux indiqués sont des niveaux de concentration et non de risque d'allergie.