La sédentarité

La sédentarité

La sédentarité, qui correspond au temps passé en position assise ou allongée de manière prolongé, est considérée comme le quatrième facteur de risque de décès dans le monde (6%). Elle se distingue de l’inactivité physique, qui caractérise une absence d’activité suffisamment intense, avec des conséquences distinctes.

La sédentarité renforce toutes les causes de mortalité, double le risque de maladies cardiovasculaires, de diabète, d’obésité et augmente les risques de cancer du côlon, d’hypertension artérielle, d’ostéoporose, de troubles lipidiques, de dépression et d’anxiété. Selon l’OMS, 60 à 85 % de la population mondiale, dans les pays développés comme dans ceux en développement, a un mode de vie sédentaire, ce qui en fait l’un des problèmes de santé publique les plus sérieux de notre époque, même s’il ne retient pas encore suffisamment l’attention. On estime aussi que deux tiers des enfants n’ont pas une activité physique suffisante, ce qui aura des conséquences graves pour leur santé à l’avenir.

La position assise

Aucune position assise n’est bonne ou mauvaise, c'est le maintien statique dans la même position qu'il faut éviter. Prenez plaisir à mettre du mouvement dans votre vie. Assis de manière prolongée, pensez à vous lever régulièrement, idéalement toutes heures, pendant deux à cinq minutes pour bouger ou marcher un peu et diminuer les tensions accumulées en position assise… On se sent bien mieux après !

Plus d’information sur la sédentarité sur le site de l'OMS.