... au Smart citoyen

Une réelle smart city doit être collaborative,  centrée autour du citoyen, ses besoins et attentes : une meilleure santé, des modes de déplacement doux, plus de nature en ville, des circuits courts pour l’alimentation, une plus grande proximité entre les lieux de travail, de loisirs et d’habitation, une moindre vulnérabilité aux crises économiques mondiales et la création d’emplois locaux et durables.

Elle doit également lui permettre de monter « en compétence » : principe du « smart citoyen ».

Les technologies ne sont pas indispensables pour la participation citoyenne, mais elles facilitent les capacités à agir.

Une attention particulière doit être apportée à l’utilisation et sécurisation des très nombreuses données recueillies.

Dans le cadre du Projet MUSE, il est proposé aux participants une approche globale associant proposition d’une application smartphone (BREATHE Up) mais aussi des informations complémentaires, des messages personnalisés selon le profil via l’application, le site internet, le compte twitter @projetmuse.

Ainsi il dispose de toutes les informations afin de s’approprier la démarche, et d’être réellement un acteur-partenaire vis à vis de son professionnel de santé par exemple.

Par ailleurs, les données santé sont hébergées par le CHU de Nice, 1er CHU à être habilité comme hébergeur de données de santé.

Illustrations